Savigny-le-Temple Framex triomphe dans la guerre des boutons

La Société Nouvelle Janvier-Gruson-Prat fabrique des apprêts métalliques en cuivre pour la bijouterie fantaisie, le luminaire et l'ameublement. Ainsi que des boutons pour les uniformes des armées...

18/05/2017 à 17:57 par thomas.martin

Framex travaille notamment avec la Marine ©Framex -
Framex travaille notamment avec la Marine ©Framex -

S’il est évident de trouver le point commun entre Ratatouille et la Reine des Neiges, les personnages déambulant dans le parc Disneyland Paris, il est plus complexe d’en distinguer un entre ces héros de dessins animés et les élèves des écoles prestigieuses de Saint-Cyr et Polytechnique.

Et pourtant, tous arborent des uniformes dont les apprêts et boutons ont été confectionnés par la Société Nouvelle Janvier-Gruson-Prat, installée à Savigny-le-Temple depuis 1992. « Nous sommes aujourd’hui capables de fabriquer 100 000 boutons chaque mois », souligne Dominique Gruson, qui représente la 5e génération de la famille à diriger l’entreprise.

« C’est mon arrière-arrière grand-père qui a commencé l’activité en ouvrant un atelier sur Paris en 1840, sous son patronyme, Janvier. Notre métier est d’être graveur sur acier et estampeur à froid sur plaque de cuivre ».

Des restaurants prestigieux…

La société se développe durant un siècle et demi dans la capitale, jusqu’à exploiter 3 ateliers, avant il y a 25 ans, un déménagement sur Sénart pour les regrouper sur un site unique. Un showroom à destination des fabricants de « bijoux fantaisies », principaux clients de l’entreprise, est encore présent sur Paris.

Au gré des commandes et des collaborations, la Société Nouvelle Janvier-Gruson-Prat possède une collection de 120 000 modèles d’apprêts pour orner les meubles de style, les luminaires, les bijoux fantaisie, mais aussi la mode. « Pour la décoration, l’acier et le cuivre remplacent, par exemple, les socles en bronze trop lourds… »

L’entreprise, sous sa marque française Art Métal, est sollicitée par les architectes d’intérieur pour intégrer leurs éléments dans l’aménagement décoratif des bars et restaurants. « Le Fouquet’s a décoré une de ses salles avec nos pièces », lance Dominique Gruson.

… A l’Opéra de Paris

En 2007, la Société Nouvelle Janvier-Gruson-Prat diversifie son activité en rachetant les Etablissements Coinderoux à Ivry-sur-Seine, dont le savoir-faire est singulier : la fabrication de boutons métalliques, à destination des uniformes militaires.

« Nous travaillons avec la Marine et l’Armée de l’air françaises. Nous ambitionnons de travailler avec des armées étrangères, même si beaucoup privilégient les filières locaux. Et nous devons affronter la concurrence de la Chine, qui a beaucoup copié nos modèles… Cependant nos techniques, notamment celle du brunissage qui se fait avec une pierre synthétique afin de donner de la brillance au métal, nous permettent d’être reconnus dans ce milieu fermé. »

Quand l’entreprise ne planche pas sur le dernier uniforme d’un Commissaire Inter-Armes, elle collabore notamment avec l’Opéra de Paris pour la confection des costumes des prochains spectacles à l’affiche. « Nos modèles de boutons remontent jusqu’au XIXe! Nous pouvons donc proposer nos services pour des spectacles évoquant l’Empire comme la 1re Guerre Mondiale ! »

Labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant, la société – à travers ses 26 salariés – maintient une tradition qui tend à disparaître en France mais également en Europe. Pour autant la demande reste présente à travers le monde. Sous son enseigne Framex, la Société Nouvelle Janvier-Gruson-Prat réalise 30% de son chiffre d’affaires à l’export.

77176 Savigny-le-Temple

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image