Chelles Rotisol, le N° 1 de la rôtissoire professionnelle vise maintenant l'Australie

Basée à Chelles, la société Rotisol exporte ses produits dans le monde entier. Après les USA et l'Europe de l'Est, elle s'attaque au pays des kangourous.

13/06/2017 à 12:21 par Bénédicte de Chivré

Franck Wittig :  -
Franck Wittig : -

Rotisol est le leader mondial de la rôtisserie professionnelle.

Les produits de la société basée à Chelles couvrent tous les besoins pour un aménagement en rôtisserie :

  • rôtissoires,
  • meubles libre-service chaud-froid,
  • vitrines,
  • modules en granit chaud…

Rotisol, le leader de la rôtisserie professionnelle, vend en France environ 90 % de ses rôtissoires en grande surface et 10 % chez les artisans, restaurateurs et pour les marchés. La société est référencée chez les groupes de grande distribution.

L’essor avec la grande distribution

Franck Wittig, président-directeur-général de Rotisol détaille l’essor de son entreprise, qui fait 14 M€ de chiffre d’affaires.

« Nous avons une progression à deux chiffres depuis trois ans. Cette progression avec les grandes surfaces nous a permis de nous développer encore plus à l’étranger car elles sont aussi présentes dans de nombreux pays ».

Des produits qui s’exportent dans le monde entier

Le chiffre d’affaires à l’export représente environ 50 % de l’activité.

La société a ouvert il y a vingt ans un bureau Los Angeles. Ce bureau compte aujourd’hui une dizaine de personnes.

« Nous avons une deuxième usine en Pologne avec une vingtaines de personnes, pour couvrir les marchés de l’Est. »

Le directeur export est basé à Barcelone ; il rayonne dans le monde hormis USA et pays de l’Est.

« Nous venons d’attaquer l’Australie. La certification de nos produits a duré plus d’un an, mais le résultat est payant. Nous avons déjà plus d’une dizaine de commandes. »

Innovation, innovation

La société fabrique l’ensemble des éléments de ses rôtissoires y compris les éléments chauffants.

  • L’innovation fait partie intégrante de la culture de l’entreprise. Elle a récemment investi 1 million d’euros dans une nouvelle machine-outil et dans le réaménagement de ses locaux.

La base d’une rôtissoire : des broches et une résistance électrique. Ça paraît simple !

“Mais dès le départ, mon grand-père a voulu une machine visuellement et technologiquement attractive avec une grande flamme. Cette machine, c’est l’ADN de l’entreprise, celle qui nous permet d’être leader mondial sur ce marché. Récemment, Carrefour voulait cuire 40 volailles en une heure, sur dix broches. Cela n’a été possible qu’avec un travail sur les résistances afin qu’elles ne délivrent pas toutes la même chaleur en fonction de l’étage de cuisson. »
  • La société a aussi récemment fabriqué un modèle pour les petites surfaces. La rôtissoire qui utilise un mètre carré en surface, s’installe chez les artisans. Elle permet de cuire un maximum de volailles avec un minimum d’énergie : 5,4 kilowatts, là où les concurrents sont à 12 kW.
  • Une école de formation qui reçoit 800 stagiaires par an permet à Rotisol d’accompagner ses clients.

Née dans un garage à Chelles

L’entreprise est aujourd’hui basée à Chelles, dans la zone industrielle de la Trentaine.

« Ici en 1954, c’était des champs de blé, se rappelle Franck Wittig. Mon grand-père a été le premier à s’installer sur cette zone. »

Il avait commencé auparavant dans son garage dans une petite maison de l’avenue Chilpéric, près de la voie ferrée.

Patrick Meleo

Voir une vidéo d’une rôtissoire Rotisol

En savoir plus sur Rotisol

A lire : Le poulet rôti est-il une poule aux oeufs d’or ?

00000 Chelles

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image