Ozoir-la-Ferrière DTS : 37 emplois supprimés et usine délocalisée en Hongrie

Les 45 salariés ont appris fin novembre que leur entreprise, filiale du groupe helvético-suédois ABB, va prochainement fermer, entraînant ainsi la suppression de 37 postes.

19/12/2016 à 17:07 par Administrateur

DTS est située dans la zone industrielle ©LPB / P.Choisnet -
DTS est située dans la zone industrielle ©LPB / P.Choisnet -

Les mines sont ternes et l’ambiance pesante chez Drilling Technical Supply (DTS), dans la zone industrielle d’Ozoir-la-Ferrière. Et pour cause, les 45 salariés ont appris fin novembre que leur entreprise, filiale du groupe helvético-suédois ABB, va prochainement fermer, entraînant ainsi la suppression de 37 postes.

Spécialisée dans la production de produits électriques pour atmosphères explosives, majoritairement dans l’industrie pétrolière, la société DTS doit fermer ses portes au cours de la seconde moitié de l’année 2017. La date et les modalités de départ doivent encore être décidées par le comité d’entreprise.

« Pertes opérationnelles importantes »

ABB a décidé de délocaliser sa production à Kecskemét, une ville de Hongrie où le groupe possède déjà une usine. Objectif : réaliser des économies d’échelles en regroupant ces sites au même endroit afin « de créer une synergie. »

« Ce sont des problèmes de compétitivité et de rentabilité que nous avons été obligés de prendre cette décision. Des pertes opérationnelles importantes sont constatées depuis 2013, des actions avaient été mises en œuvre mais elles n’ont pas suffi. C’est pourquoi nous avons décidé de fermer l’usine, mais nous avons conscience des conséquences sociales et humaines de cette décision », explique ABB. Le groupe pointe notamment du doigt la « conjoncture économie dégradée avec une industrie pétrolière et gazière fortement en récession depuis un an, ce qui a des conséquences sur nous qui travaillons beaucoup avec ce secteur. »

Sur les 45 salariés d’Ozoir, seuls huit d’entre eux seront conservés dans la ville où ses environs, dans de nouveaux locaux. Le groupe cherche ainsi un repreneur pour son usine qui comprend deux bâtiments de 1 400 et 2 000 m2.

À noter que DTS appartenait auparavant au groupe américain Thomas & Betts, avant d’être rachetée par ABB en 2012.

« Santé des entreprises à Ozoir »

« Les services économiques de l’intercommunalité (communauté de communes des Portes Briardes, entre villes et forêts, N.D.L.R.) sont à la disposition des salariés qui vont être licenciés, indique Jean-François Oneto, le maire d’Ozoir-la-Ferrière. Nous espérons pouvoir trouver des solutions d’emploi sur notre territoire. D’autant qu’une partie d’entre eux vit dans la ville. C’est la première fois que cela arrive dans la commune et cette fermeture n’est pas représentative de la santé de nos entreprises. »

Pierre CHOISNET

@choisnet_pierre

77330 Ozoir-la-Ferrière

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image