Bailly-Romainvilliers Crealumin continue son ascension

La PME créatrice de luminaires Crealumin s'est installée à Bailly-Romainvilliers. Des mètres carrés supplémentaires, un carnet de commandes rempli et une forte croissance à gérer.

06/07/2017 à 10:58 par Bénédicte de Chivré

Une partie de l'équipe de Crealumin devant l'enseigne du Mabillon, en cours de fabrication.
Une partie de l'équipe de Crealumin devant l'enseigne du Mabillon, en cours de fabrication.

Crealumin, une PME de douze personnes, conçoit, fabrique et installe des luminaires. Ses nouveaux locaux, où elle a déménagé en avril, à Bailly-Romainvilliers, semblent déjà remplis.

La croissance est un défi

Il est vrai que l’entreprise croit à un rythme soutenu. Un vrai défi pour l’équipe.

« On se tire quelques fois les cheveux, mais le principal est qu’on se parle et qu’on avance », commente avec le sourire, Alina, lightning designer chez Crealumin.

Aux côtés de Sébastien Bévierre, le dirigeant de Crealumin, elle suit les projets tandis qu’il veille plutôt au commercial et à la gestion. A la création, Kevin Rémy ; à la production, une équipe de surdoués, qui savent tout faire. Certains viennent de la chaudronnerie, d’autres du bronze…

« Chaque chantier qui démarre est un nouveau départ »

Dans cette entreprise, chaque commande apporte son lot de questions techniques nouvelles à résoudre.

Sébastien Bévierre en explique les raisons :

« À chaque fois, on réécrit toute l’histoire. Car aucun produit qu’on sort n’est standard. »

En plus, on commence par les luminaires, puis on nous demande de concevoir les entourages pour les pots de fleurs, puis les pots de fleurs… On va parfois très loin dans la décoration d’un lieu.
Eclairage et éléments de décoration (rambardes, fenêtres) pour O2scènes, un restaurant de l'île Seguin à Paris. ©Crealumin
Eclairage et éléments de décoration (rambardes, fenêtres) pour O2scènes, un restaurant de l'île Seguin à Paris. ©Crealumin

500 boules de verre chez Pierre Hermé

En relation avec des architectes et des décorateurs, Crealumin fabrique des installations uniques.

Ce sera le cas dans le nouveau bar que Pierre Hermé va ouvrir sur les Champs Elysées.

« Nous allons accrocher 500 boules de verre au plafond », montre Sébastien Bévierre, croquis à l’appui.

Une performance technique à bien penser. Chaque globe de verre pèse plus d’un kilo… Pas question donc de s’ancrer dans un faux plafond !

Il en sera de même pour l’extension du centre commercial de Sénart.

Les luminaires, de grands paniers en laiton, pèsent leur poids, du fait de leur grande dimension en rapport avec le bâtiment.

Des investissements et des projets

Dans les luminaires, il y a des modes. Le laiton fait son grand retour. Et pour certains chantiers, il faut des kilomètres de tube.

Pour répondre à ses commandes, Sébastien Bévierre va acheter de nouvelles machines.

Nous allons investir dans une coudeuse et une cintreuse de tube.

Les nouveaux locaux, où l’entreprise s’est installée en avril dernier, sont déjà remplis. « D’ici quatre ou cinq ans, on sera à nouveau à l’étroit », prévoit-il.

Il énumère les chantiers en cours, en commande, à venir, à livrer… : Cartier à Londres, McDo, le centre commercial de Villeneuve d’Ascq, Groupama sur les Champs Elysées…

« Il faut recruter », convient Sébastien Bévierre, le patron de l’entreprise. « D’autant qu’un nouveau, il faut un an et demi pour qu’il soit vraiment au point. »

Difficile pour l’heure de se consacrer à développer d’autres projets qui sont dans les cartons, comme des

à leur marque.

BC

77700 Bailly-Romainvilliers

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image